Les catégories en boxe anglaise

Au cours du 19e siècle et de nouveau au début du 20e siècle, la popularité de la boxe a entraîné la formation de divisions de poids autres que la classe des poids lourds pour éliminer le handicap des plus petits compétiteurs devant céder un poids excessif à leurs adversaires. Certaines de ces divisions de poids sont originaires des États-Unis, d’autres de Grande-Bretagne.

Nous allons expliquez les différentes catégories boxe qu’il existe dans notre fantastique sport qu’est la boxe.

Réfléchi dans un soucis d’équité et de justice, il est logique de se mesurer à des adversaires de notre poids. Un poids supérieure à l’autre risquerait de provoquer plus de dégâts. Le combat ne serait donc pas équitable, bien qu’on l’apprendra, le poids ne rime pas forcement avec la puissance ! 

Catégories boxe anglaise

Aux Jeux olympiques, il y a 10 catégories boxe amateurs pour les hommes, et trois pour les femmes. Les femmes pesant moins de 48 kg, ou entre 51 et 57 kg ou entre 60 et 69 kg ou plus de 75 kg n’ont pas accès aux Jeux. La demande de la Women Boxing Archive Network (WBAN) au président du Comité International Olympique d’augmenter pour les Jeux de 2016 le nombre de catégories féminines, dont le faible nombre diminue les chances de succès des femmes et est perçu comme une discrimination, s’est heurté à une fin de non-recevoir.

Il y avait traditionnellement huit divisions de poids dans la boxe masculine. D’autres divisions ont été ajoutées, et les organes directeurs professionnels reconnaissent maintenant un total de 17 catégories de poids, dont le nom actuel a été établi par les principales organisations de boxe en 2015. Les limites supérieures de ces catégories sont délimitées comme suit:

catégories boxe anglaise

 
CatégorieBoxe professionnelle masculineBoxe professionnelle féminineBoxe amateur masculine (J.O)Boxe amateur féminine (J.O)
Poids paillesInférieur à 47,128 kg (105 livres)   
Poids mi-mouchesEntre 47,128 et 48,988 kg (108 livres) Entre 46 et 49 kg 
Poids mouchesEntre 48,988 et 50,802 kg (112 livres) Entre 49 et 52 kgEntre 48 et 51 kg
Poids super-mouchesEntre 50,802 et 52,163 kg (115 livres)   
Poids coqsEntre 52,163 et 53,525 kg (118 livres) Entre 52 et 56 kg 
Poids super-coqsEntre 53,525 et 55,338 kg (122 livres)   
Poids plumesEntre 55,338 et 57,152 kg (126 livres)   
Poids super-plumesEntre 57,152 et 58,967 kg (130 livres)   
Poids légersEntre 58,967 et 61,237 kg (135 livres) Entre 56 et 60 kgEntre 57 et 60 kg
Poids super-légersEntre 61,237 et 63,503 kg (140 livres) Entre 60 et 64 kg 
Poids welters (ou mi-moyens)Entre 63,503 et 66,678 kg (147 livres) Entre 64 et 69 kg 
Poids super-welters (ou super mi-moyens)Entre 66,678 et 69,853 kg (154 livres)Idem que les hommes  
Poids moyensEntre 69,853 et 72,574 kg (160 livres)Idem que les hommesEntre 69 et 75 kgEntre 69 et 75 kg
Poids super-moyensEntre 72,574 et 76,205 kg (168 livres)Idem que les hommes  
Poids mi-lourdsEntre 76,205 et 79,378 kg (175 livres) Entre 75 et 81 kg 
Poids lourds-légersEntre 79,378 et 90,719 kg (200 livres)   
Poids lourdsPlus de 90,719 kgPlus de 76,21 kg19Entre 81 et 91 kg 
Poids super-lourds  Plus de 91 kg 

Dans tous les combats pour le titre mondial et national, les limites de poids doivent être strictement respectées, bien que les combattants soient souvent autorisés par contrat à peser la veille d’un combat. Si un boxeur dépasse la limite, on lui donne normalement un court laps de temps pour faire le poids stipulé. S’il échoue toujours, le combat se poursuit généralement, mais si le combattant en surpoids gagne le combat, le titre pour lequel il combattait est déclaré vacant.

Ring, règles et équipement

Parce qu’il n’y a pas d’instance dirigeante mondiale universellement acceptée pour la boxe professionnelle, chaque pays a son propre ensemble de règles, et aux États-Unis, il existe des règles différentes selon les États. En général, les combats se déroulent dans un «ring» de 18 à 22 pieds (5,5 à 6,7 mètres) carré et entouré de quatre piliers de corde. Les combats professionnels peuvent être programmés pour durer de 4 à 12 rounds de trois minutes, bien que les rounds de deux minutes soient couramment utilisés dans les combats féminins et dans certains combats organisés en Grande-Bretagne. Depuis la fin des années 1920, les combats de championnat professionnel duraient traditionnellement 15 rounds, mais à la fin des années 1980, les championnats WBC, WBA et IBF étaient tous programmés pour 12 rounds.

Un arbitre est posté à l’intérieur du ring avec les boxeurs et régule le combat. Dans certaines juridictions, l’arbitre gère le combat avec deux juges à l’extérieur du ring. C’est le cas dans la plupart des juridictions, cependant, l’arbitre ne participe pas au jugement et trois juges officiels du ring notent les scores du combat. Les juges attribuent des points à chaque boxeur pour chaque tour, et un boxeur doit gagner sur deux des trois tableaux de bord pour remporter une victoire par décision. Dans les combats olympiques, cinq juges marquent le combat électroniquement en appuyant sur un bouton chaque fois qu’un coup de poing est supposé avoir atterri sur un boxeur. Aucun coup de poing n’est enregistré comme un coup sauf si au moins trois juges appuient sur leurs boutons à moins d’une seconde d’intervalle. Des gants rembourrés, d’un poids allant de 8 à 10 onces (227 à 283 grammes), sont portés par les boxeurs. Un combat se termine par un KO lorsqu’un boxeur tombe et ne peut pas se relever par le décompte de 10. Un combat peut être arrêté par un KO technique (TKO) lorsqu’un boxeur est considéré par l’arbitre (et parfois le médecin du ring) comme étant être incapable de se défendre correctement, lorsqu’un boxeur est réputé avoir subi une blessure grave, ou lorsqu’un boxeur ou ses seconds décident de ne pas continuer. Un combat peut également se terminer par une décision lorsque le combat a dépassé le nombre de tours prévu et que les officiels de notation décident du vainqueur. Plusieurs conditions peuvent amener un combat à se terminer par un match nul: les trois juges attribuant des scores identiques aux deux concurrents aboutissent à un match nul, de même que deux des trois juges attribuant des scores identiques aux adversaires, quel que soit le score du troisième juge; en outre, deux des trois juges donnant la décision aux concurrents adverses et la carte de pointage du troisième juge étant également répartie entre les adversaires, conduit à un match nul. Dans un «no contest», le combat est déclaré nul en raison d’une fin prématurée et non concluante, telle qu’un des participants ne pouvant continuer en raison d’une coupure causée par un choc accidentel de têtes au début du combat. Un combat peut également se terminer par une disqualification.

On pourrait alors se demander, à juste titre, si les catégories boxe n’avaient pas vu le jour, comment se dérouleraient les combats ?

Il est vrai que, si on confronte un poids mouche contre un poids lourd, on ne parierait pas la victoire sur le poids léger !

Détrompez vous ! En effet, la puissance du coup comme on le voit dans cet article, ne dépend pas seulement du poids ! Mais bien de la vitesse d’exécution. Cela signifie qu’à poids différent la puissance du coup peut être tout aussi dévastateur. 

En revanche, il est vrai qu’un poids léger, plus fragile dans son ossature, encaissera beaucoup moins bien que ne pourrait le faire un poids lourd. 

A l’image de Tony Yoka, grand athlète Français, dépassant les 115kg sur la balance, mais tout aussi agile qu’un poids mi lourd ! Fruit de sa persévérance et de ses entrainements très difficiles.

Ou encore, on pourrait prendre l’exemple de Floyd Mayweither, pesant moins de 75Kg, ancien champion du monde de boxe. Il avait une frappe fulgurante avec un poids léger et une vivacité. Le poids commun de tous ses grand athlète toutes catégories  boxe confondu est l’acharnement à toujours se remettre en question et à s’améliorer.

Je vous invite à découvrir maintenant l’histoire de la boxe… et à découvrir également comment choisir vos gants de boxe

Dans la boxe anglaise professionnelle, la catégorie boxe dite de « poids lourd » cible précisément les hommes pesant plus de 90,719 kg et pour les femmes pesant plus de 76,21 kg. Au niveau de la boxe amateur masculine (jeux olympique), le poids max est fixé entre 81 et 91 kg ; On ne retrouve pas les femmes dans cette catégorie boxe

Articles récents